Actualités

La ville ouverte parmi les 4 finalistes du grand prix de littérature dramatique 2019

La ville ouverte_Couv_100517.qxp_HD

 

Le jury, présidé par Christophe Rauck a sélectionné le 9 septembre dernier les six finalistes des Grands Prix 2019 : 4 finalistes pour la catégorie Littérature dramatique et 2 finalistes pour la catégorie Littérature dramatique Jeunesse.

  • Grand Prix de Littérature dramatiqueTranse-maître(s) de Mawusi Agbedjidji, Éditions Théâtrales
    Mon cœur de Pauline Bureau, Actes Sud-Papiers
    La Ville ouverte de Samuel Gallet, Éditions Espaces 34, coll. Théâtre contemporain
    Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad, Leméac/Actes Sud-Papiers, coll. Théâtre
  • Grand Prix de Littérature dramatique JeunesseNoircisse de Claudine Galea, Éditions Espaces 34, coll. Théâtre contemporain
    Laughton de Stéphane Jaubertie, Éditions théâtrales, coll. Jeunesse

La cérémonie des Grands Prix se déroulera le 14 octobre à 18h30 au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, partenaire de l’événement depuis 2016. Les élèves du Conservatoire, préparés par Robin Renucci, liront des extraits des œuvres finalistes.

Infos ici

La ville ouverte nous parle de trois femmes qui ne se connaissent pas mais qui ont toutes le sentiment de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Confrontées à l’impuissance et à la déréliction d’une société comme à leurs propres impasses personnelles (professionnelles ou amoureuses), elles se réfugient dans le sommeil, se rencontrent mystérieusement dans un rêve commun et organisent ensemble l’assassinat du fameux tyran de Syracuse.

En revisitant le mythe de l’épée de Damoclès et en le confrontant à l’époque actuelle, la ville ouverte interroge la place que notre société actuelle accorde au rêve. Comment poursuivre sa vie alors que tout est présenté sous l’angle de la disparition et de la déréliction ? Comment échapper au catastrophisme ? Comment percevoir des issues à l’opacité du présent et se déprendre d’un abattement tant personnel que collectif et re-convoquer des puissances ?

 

Ouvrage publié avec le soutien du Centre National du Livre

Mephisto Rhapsodie au Gate Theater de Londres

En octobre 2019 traduit par Chris Campbell dans une mise en scène de Kirsty Housley.

Mephisto-Website-Banner-5

In the town of Balbek the far right are about to seize power. At the local theatre Aymeric dreams of celebrity; Lucas longs for a liberal revolution; Michael is seduced by the extremists. Juliette Demba is in fear for her life.

As this political earthquake convulses society Aymeric must make his choice: resist the forces of hatred or harness them for his own success.

Mephisto [Rhapsodie] is a searing contemporary response to Klaus Mann’s banned, and fiercely political cult novel. It is based on the real life story of Gustaf Gründgens whose dreams of fame led him to betray everything, and at the peak of his career, perform Faust for Hitler. Samuel Gallet’s urgent new play asks, what would you sacrifice to do the right thing?

 

https://www.gatetheatre.co.uk/whats-on/mephisto-rhapsodie/

Les électronucléistes au parvis d’Avignon

Les électronucléïstes

 

Les Électronucléistes, c’est le nom de l’électro-rock band que composent les écrivain.e.s-performeur.se.s Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet et Fabrice Melquiot avec le musicien-chanteur Eric Linder/Polar. Parfois, à leurs côtés, il y aura le comédien David Marchetto ou la comédienne Caroline Gonin. Les performances d’écriture collective des Électronucléistes font la part belle à l’écriture, à la musique, à l’improvisation et aux gens. En gros, ce sont des trucs impossibles à réaliser à jeun (et pourtant), des gestes hirsutes pour gens hirsutes, une polka qu’on danse avec le réel, c’est un direct toujours donné avec le cœur. Et comme tous les tours de passe-passe, ça peut rater. Mais des fois, ça marche (choisis le bon jour). Ici, ce qui se dit est écrit le jour même, à huit mains minimum. Et ça s’autodétruit sitôt la performance achevée.

Note ces 3 rendez-vous :

Fenêtres avec vue : c’est l’actualité du jour vue par 3 écrivains (Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet, Fabrice Melquiot) et un musicien (Eric Linder aka Polar). Une revue de presse écrite à huit mains, le jour même de sa restitution publique. Cerise sur le gâteau : des invités surprises peuvent entrer dans la danse, à l’improviste.

Mon chef-d’œuvre : chaque électronucléiste rencontre un.e habitant.e d’Avignon qui lui fait visiter la ville, les lieux qu’il.elle aime, qu’il.elle déteste et les rêves qu’il.elle a. Puis le poète électronucléiste lui demandera de lui parler d’un choc esthétique qu’il.elle a eu dans sa vie. Son chef-d’œuvre. Ensuite, le poète électronucléiste dressera un portrait de la personne rencontrée à travers son regard sur sa ville et ce choc esthétique déterminant. La vie comme une série de confrontations avec ce qui est plus grand que soi et énigmatique, comme l’art, comme les chefs-d’œuvre.

Radio Souvenirs : reconstitution d’une fausse émission de radio à partir de souvenirs personnels liés à la radio. L’émission est composée dans la journée. C’est une radio libre. On peut tout y dire, tout y faire. Les Electronucléistes deviennent animateurs de nos mémoires de voix sur bande FM ou grandes ondes.

Quand ce jour-là vers 17h, tu entreras dans cette splendide église située au cœur de la Cité des Papes, textes et musique fumeront encore d’être tout juste sortis des crânes. Tu t’installeras dans le gradin et la vie sera simple comme bonjour.

Toutes les infos ici

 

 

 

Mephisto Rhapsodie aux Éditions Espaces 34

 

Mephisto Rhapsodie - Samuel Gallet

« Nous qui avons vécu la montée du fascisme, nous nous vîmes une fois encore replongés dans cet état des commencements, sournois, indéfinissables  »
Peter Weiss
L’esthétique de la résistance

Le théâtre d’une petite ville de province, Balbek. Comme ailleurs dans le pays, l’extrême droite est aux portes du pouvoir. Une troupe permanente de comédiens et sa directrice travaillent en décentralisation.

Parmi eux, Aymeric, assoiffé de reconnaissance, rêve de gloire tandis que Lucas s’interroge sur la capacité du théâtre à participer aux luttes sociales et que Michael, sensible aux idées des Premières Lignes, dénote. Barbara, fille de la directrice d’un grand théâtre de la capitale, rejoint la petite troupe et découvre ces espaces péri-urbains délaissés.

Alors qu’Aymeric, monté à la capitale, gravit peu à peu les échelons de la notoriété avec l’appui de la mère de Barbara et de sa compagne, la jeune chanteuse Juliette Demba, la crise politique et sociale conduit à la catastrophe. Mais la célébrité est enfin là, à portée.

A quelles compromissions Aymeric sera-t-il prêt, quels silences, pour atteindre ce qu’il s’était promis d’atteindre ? Est-il possible de combattre un système de l’intérieur ?

Mephisto Rhapsodie traite des liens qu’entretiennent aujourd’hui l’art et le pouvoir, la politique et les artistes. Interrogeant les enjeux du théâtre contemporain, et convoquant la vie et l’œuvre de l’écrivain allemand Klaus Mann ainsi que la figure ambiguë du comédien allemand Gustaf Gründgens dans les années 30, ce texte cherche à déjouer les évidences. Il tente de critiquer la paresse de pensée qui nous fait parfois croire que nous ne participons pas de ce qui détruit un monde et travaille la zone de notre fascination aveugle pour la célébrité et le succès.

Commandé par Jean Pierre Baro à partir de la vie et de l’oeuvre de Klaus Mann ainsi que de la figure ambiguë du comédien allemand Gustaf Gründgens dans les années 30, « Mephisto Rhapsodie » traite des liens qu’entretiennent aujourd’hui l’art et le pouvoir, la politique et les artistes, et travaille la zone de notre fascination aveugle pour la célébrité et le succès.

Publié avec le soutien du Centre National du Livre (CNL).

Visions d’Eskandar – Samuel Gallet et le collectif Eskandar

Visions d'Eskandar

 

Dans La bataille d’Eskandar, une femme, pour échapper aux huissiers, rêve d’un séisme qui les ferait disparaître. Ainsi le chaos lui permettrait-il de se reconstruire, autre, avec Mickel, son fils de huit ans et demi. L’urgence est telle et le rêve si fort que la catastrophe advient. Tout s’effondre. Dans la ville d’Eskandar, la nature reprend ses droits. Un zoo est laissé à l’abandon, des fauves s’échappent, et attaquent celles et ceux qui n’ont pas pu ou voulu partir.

Dans VISIONS D’ESKANDAR, nous découvrons comment deux hommes et une femme saisis dans un moment de rupture existentielle, commencent, chacun à leur manière, à habiter cette ville parallèle. Et imperceptiblement transforment la situation.

Grâce à la catastrophe réelle ou imaginaire, imprévisible, ils inventent le monde qui viendra et les formes qu’il devrait ou pourrait prendre. Architecture, politique, rêves, utopies, lois, ces habitants sous la menace d’une mort pouvant survenir à tout moment, inventent la reconstruction au coeur même du désastre, en dépit du désastre, contestant par là-même sa totalité.

Eskandar serait ainsi cette ville qui jaillit du rêve de quelques-un.e.s, qui ne supportent plus la société actuelle, qui se sentent totalement étrangers au monde tel qu’il va. Chômeurs, précaires, vieux, inactifs, gamins des quartiers populaires, peuples anonymes qui attendent la fin, populations résignées et muettes, maîtres-nageurs, caissières, poètes sans fric, paysans sans terre. Ils se réfugient alors dans cette ville détruite et en voie de reconstruction. Et s’inventent d’autres possibles.

Comment interroger nos représentations de l’avenir à une époque où nos imaginaires semblent dominés par la catastrophe ? Comment réfléchir à un avenir alternatif qui ne rimerait pas avec dévastation de la planète et accentuation des guerres et des totalitarismes ?

Entre théâtre et oratorio, épique et dramatique, évocation et incantation, présences et absences; Entre le rêve et le réel, je propose un théâtre qui confronte différentes formes de prises de paroles – chants, dits, invectives, explications – contradictoires, complémentaires, insatisfaites.

Texte et mise en scène : Samuel Gallet

Avec

Composition musicale et interprétation : Mathieu Goulin et Aëla Gourvennec

Interprétation : Caroline Gonin, Jean-Christophe Laurier, Pierre Morice

Scénographie : Magali Murbach

Lumière : Adèle Grépinet

Création sonore : Fred Bühl

Dramaturgie : Amaury Ballet

Création 2018 : Le collectif Eskandar

Production :

PAN ( Producteurs Associés de Normandie : La Comédie de Caen – CDN de Normandie / CDN de Normandie – Rouen / Le Préau – CDN de Normandie – Vire / Le Tangram EPCC Évreux Louviers Eure / Dieppe Scène Nationale / Scène Nationale 61 – Alençon / Le Trident, Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin)

Coproduction Les Scènes du Jura – Scène Nationale 

  • Création au CDN de Caen les 25,26,27 mars 2019
  • Le 2 avril 2019 au CDN de Vire
  • Les 4 et 5 avril au Trident de Cherbourg
  • Autres dates à venir à l’automne 2019
  • Tournée saison 2019/2020/2020/2020

 

Nous portons les villes à venir. Nous sommes sur la ligne de départ. Ouvertes. Prêtes à cracher. Dans quelques mois secondes. Toutes à différents endroits du globe. Dans différentes conjectures. Nous portons la ville qui vient. Nous aurons des fils et des filles. Et ils n’auront pas les mêmes intérêts. Se renifleront. Se grimperont dessus. S’aimeront. Se détruiront. Discuteront sur des places. Construiront des mondes. Négocieront des trêves. Réclameront la justice. Nous les cracherons dans différents endroits du globe. Dans différentes familles ils feront leurs entrées. Dans différents contextes socio-économiques. Nous les cracherons au jour, petite matière tendre et comestible. Ils seront là. Grandiront dans nos jambes. Nous portons les guerres à venir. Sur la ligne de départ. Qui sera le meilleur ? Qui le premier ? Qui arrivera sur la ligne d’arrivée devant les autres ? Qui dominera ? Qui se taira ? Qui ne sera rien ? Qui baissera les yeux toujours s’emmêlera dans le langage ? Qui assassinera sans scrupule ? Qui possèdera les corps des autres ceci est à moi ? Crache dans une chambre du quartier Sud l’enfant guerre numéro 1. Crache dans une chambre l’enfant guerre civile. Crache dans la chambre de l’hôpital l’enfant revanche. Crache dans la chambre l’enfant pogrom l’enfant sans défense l’enfant qui résistera l’enfant fugue fuite échappée belle survie alternative. Crache sur la table d’accouchement l’enfant insurrection armée foules en arme grande chevauchée cortège de tête à travers les plaines. Crache l’enfant nouveau monde. Crache l’enfant artisan constructeur architecte barde chanteur poète. Crache l’enfant de la concorde du bon gouvernement des peuples par eux-mêmes de la reconstruction. L’enfant nouveau soleil. Et crache l’enfant sang-froid long travail obstiné crache l’enfant de la paix perpétuelle.