Conjuration


« Pour qui l’a compris, les poèmes du début de ce livre ne sont point précisément faits en haine de ceci, ou de cela, mais pour se délivrer d’emprises. La plupart des textes qui suivent sont en quelque sorte des exorcismes par ruse. Leur raison d’être : tenir en échec les puissances environnantes du monde hostile ».

Henri Michaux

Préface à Épreuves, exorcismes 1940-1944

 

 

Conjuration

(Nom féminin)

  1. Action préparée secrètement par un groupe de personnes (contre quelqu’un ou quelque chose).

  2. Rite, formule magique pour chasser les démons, orienter des influences maléfiques.

  • Aujourd’hui le réchauffement climatique et la catastrophe écologique sont au cœur de nos préoccupations et nous peinons à imaginer un avenir autre qu’apocalyptique.

  • Comment interroger ces représentations de fin du monde?

  • Comment faire droit à d’autres imaginaires en nous?

  • Comment parler aussi de la beauté du monde, du monde animal, végétal, de la diversité des espèces et de la fragilité de nos vies?

  • Nous partons à la rencontre de nos contemporains, dans des villes et des villages, des quartiers et des forêts.

  • Nous rencontrons des lieux, des espaces, des habitants et habitantes, des architectures et des mémoires, des animaux et des écosystèmes.

  • Nous rencontrons des gens de tous les âges et de tous les horizons, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées.

  • Comment vit-on ici et pourquoi pas ailleurs ?

  • Comment ce territoire dialogue-t-il avec le reste du monde et avec l’environnement ?

  • Comment rêve-t-on ici l’avenir ?

  • Comment peut-on retrouver des espaces communs pour construire un avenir durable ?

  • Nous lisons la presse.

  • Nous lisons des textes philosophiques, scientifiques et poétiques.

  • Nous visitons les immeubles, les édifices, les jardins, les collèges, les commerces.

  • Nous trainons sur les marchés, dans les bars et les rues.

  • Nous arrivons aussi à ne rien faire.

  • Après deux jours de rencontres et de découvertes, nous écrivons et composons les deux jours suivants des textes, fragments, récits, poèmes, songs, morceaux, chansons pour rendre compte de comment on vit ici, comment on échange, espère, rêve et invente l’avenir, quelle est la spécificité de l’environnement de ce quartier du monde et comment conjurer la catastrophe.

  • Le sixième jour nous proposons une performance dans l’urgence d’une Conjuration.

  • Si nous partons d’entretiens individuels ou collectifs, notre travail n’a pas vocation à transformer poétiquement la parole des habitant.e.s mais à écrire au cœur de l’époque, de ses représentations, de ses dénis, de ses insuffisances, de ses merveilles aussi, de son rapport au langage, au profane et au sacré.

  • Comment se dit le monde actuel ?

  • Comment se dit et donc comment se représente l’avenir ?

  • Nous nous inspirons beaucoup du travail des objectivistes américains comme Charles Reznikoff (« Témoignages »), de la magnifique anthologie « Les techniciens du Sacré » établie par Jérôme Rothenberg, de l’œuvre de Svetlana Aleksievitch ou plus récemment – dans la littérature française – des œuvres puissantes de Nathalie Quintane (« les enfants vont bien ») d’Olivia Rosenthal (« ils ne sont pour rien dans mes larmes »), de Sonia Chiambretto (« Polices! »), qui mettent en avant la méthode du montage, de l’entretien, le travail sur la prose du monde, pour rendre compte de notre époque.

  • Ces matériaux poétiques – textes – récits – poèmes – témoignages et légendes, nous serviront pour proposer à terme un spectacle comme une vaste anthologie conjuratoire.

 

Conjuration
Pour détruire le malheur une bonne fois pour toutes

Malheur
Attends encore un peu
Dans la salle d’attente de nos vies
Dans la salle d’attente de la terre
Dans la salle d’attente du cosmos
Malheur
Reste loin
Malheur
Repose-toi
Malheur
Assoupis-toi
Malheur
Détends-toi
Malheur
Ou alors
Jette toi dans un volcan Malheur
Jette-toi dans un grand feu Malheur
Jette-toi dans les étoiles Malheur
Jette-toi loin de notre ville Malheur
Suicide-toi Malheur
Tire-toi une balle malheur
Disparais dans les abysses malheur
Fais-toi écraser par des montagnes malheur
Disparais sous une avalanche malheur
Étouffe-toi malheur
Asphyxie-toi malheur
Laisse-nous un peu respirer

 

Nous conjurerons pour la saison 20/21 :