Encore un jour sans

En périphérie d’une grande ville, à la limite des champs en friche, un hangar où vivent Yarold et Simon. A côté, une caravane dans laquelle une vieille femme, Magda, lutte seule contre un cancer.
Yarold est le fils du vieux Baral, un jour revenu au hangar avec Magda et le fils adoptif de celle-ci, Simon.

C’est Yarold qui s’occupe de Magda et de Simon depuis la mort de Baral. Il part chaque jour acheter ce qu’il faut pour vivre, ce qu’il faut contre la douleur de Magda avec l’argent que son père lui a laissé.
Mais l’argent diminue, Magda s’affaiblit et Simon reste ailleurs, inadapte, inadapté.

Qu’est-ce que ça peut bien faire alors de tuer ? comment faire pour que quelque chose arrive même si en ville, dans un bar, il y a Anita ? De toute façon jamais personne ne vient ici. Alors Yarold s’interroge.

Ouvrage publié avec le soutien du Centre National du Livre.

  • Pièce finaliste Grand prix littérature dramatique 2009
  • Pièce sélectionnée par Entr’Actes, Moisson des auteurs, n°37, février 2010.
Encore un jour sans_Couv:0608

Date de publication

2008

Éditeur

Détails

13x21cm, 88 p.

ISBN

2-84705-046-9
«

Extrait

YAROLD. – Tu as une douleur parce que tu grandis.

SIMON. – Tu crois que l’arbre aussi ?

YAROLD. – L’arbre quand il grandit a une douleur comme toi.
Est-ce que l’arbre s’inquiète Simon ?

SIMON. – Il ne parle pas.

YAROLD. – Parce qu’il n’a aucune inquiétude du tout. Parce qu’il sait que quand il a mal c’est qu’il grandit.

»