Scènes > Radio

Les biens immobiles – L’éperdu – Point de départ

Émission "Fictions / Théâtre et Cie" - Cycle Voix nouvelles pour le théâtre et la radio 2005

Les biens immobiles

Dans un vieil immeuble, à l’écart du centre ville où des manifestations éclatent, on vit comme si rien, jamais, n’avait eu lieu. Un frère et une sœur, leur mère morte, et le désir du frère de toujours garder sa sœur à l’abri du dehors. La propriétaire, son fils adoptif (d’origine marocaine), juste diplômé de l’école de police, le discours de l’ordre dans sa bouche comme seul moyen pour lui de s’affirmer. Un entrepreneur parce que l’immeuble est décidément trop vieux. C’est le jour du paiement des loyers et les forces longtemps contenues dans le silence des murs s’exacerbent à l’image des violences urbaines.

Réalisation
Christine-Bernard Sugy

L’Éperdu

Librement inspiré de Peer Gynt d’Henrik Ibsen Une variation sur la figure de Peer Gynt refusant de participer à une insurrection urbaine. De retour chez lui il s’adresse à Ase, sa mère, morte depuis longtemps déjà, et lui décrit son malaise et sa fuite d’un monde où il n’est question que d’accommodements.

Avec
Jacques Bonnaffé

Réalisation
Christine-Bernard Sugy

Point de départ

Deux hommes cachés dans un hangar attendent le bon moment pour rejoindre l’autre bout de la ville, là où un butin les attend, où une nouvelle vie -croient-ils- leur est promise. Mais Bucky Block les guette. Petit polar de gangster sur un mode comique

Avec
Jean-Claude Leguay (Scire) & Grégory Gadebois (Van)

Bruitage
Bertrand Amiel

Réalisation
Christine Bernard-Sugy

Pep

> Sur le site de France Culture

Textes
Samuel Gallet